Skip to main content

Liberal

Search nwlc-clfn.liberal.ca

Déclaration de la Commission libérale féminine nationale au sujet de la chef Theresa Spence et du mouvement « Idle No More »

Posted on 7 janvier 2013

Pour diffusion immédiate

Le 7 janvier 2013

 Déclaration de la Commission libérale féminine nationale au sujet de la chef Theresa Spence et du mouvement « Idle No More »

OTTAWA – La Commission libérale féminine nationale aimerait offrir cette semaine ses félicitations à la chef Theresa Spence, de la réserve ontarienne crie d’Attawapiskat, pour avoir obtenu avec succès une rencontre avec le Premier ministre Stephen Harper et pour avoir porté l’attention nationale sur les enjeux auxquels font face les peuples des Premières Nations du Canada. La grève de la faim que la chef Spence s’est imposée, de même que sa persévérance face à un gouvernement qui était hostile à sa cause, ont gagné le cœur des Canadiens d’un bout à l’autre du pays.

Lors du 28e jour de sa grève de la faim, la chef Spence a été avisée que le Premier ministre Harper désirait la rencontrer, avec d’autres leaders des Premières Nations, le 11 janvier prochain.

Lorsque la chef Spence avait entamé sa protestation, le mouvement « Idle No More » a entrepris une campagne parallèle pour lui venir en appui à travers le pays. L’élément déclencheur de cette campagne a été le deuxième projet de loi sur la mise en œuvre du budget, C-45, ainsi que plusieurs autres décrets entérinés par le gouvernement Harper sans avoir – à priori – informé, consulté et obtenu l’assentiment des peuples autochtones.

« Ce mouvement sans précédent a inspiré à la fois les femmes autochtones ainsi que toutes les autres femmes qui cherchent à revendiquer le manque de logement, un accès inadéquat aux services de santé, des mois et même des années de recommandations de bouillir l’eau potable, ainsi que d’autres enjeux auxquels font face les communautés autochtones et qui ont été pour la plupart ignorés par le gouvernement fédéral », a déclaré Mary Pynenburg, présidente de la Commission libérale féminine nationale.

La Commission des peuples autochtones du Parti libéral du Canada, ainsi que la porte-parole pour les peuples autochtones et les Affaires du Nord, la Dre Carolyn Bennett, ont été immuables dans leurs appui du mouvement « Idle No More », allant jusqu’à rencontrer la chef et ses dirigeants, alors que le gouvernement conservateur faisait la sourde oreille.

Aujourd’hui, le Canada est témoin d’un mouvement sans précédent, un mouvement qui a vu le jour au niveau de la base, qui s’est propagé à travers le pays et qui a reçu l’appui de femmes fortes. Ce mouvement continu de prendre de l’importance et de grandir en nombre, parmi les femmes autochtones et non-autochtones du Canada, ainsi qu’au sein de la communauté internationale.

La Commission libérale féminine nationale demeure solidaire avec « Idle No More » et l’appel à l’action de la chef Spence.

 -30-

 

Pour plus de renseignements :

Mary Pynenburg, Présidente

Commission libérale feminine nationale

marypynenburg@me.com

Join the conversation  

We have detected this as your most probable location.

To get better results Enter your postal code here