Skip to main content

Liberal

Search nwlc-clfn.liberal.ca

Les députés de l’Opposition soutiennent le projet de loi de Michael Ignatieff sur l’équité salariale, mais pas le gouvernement

Posted on 5 mai 2010

OTTAWA – Le chef libéral, Michael Ignatieff, a dit que les députés de l’opposition à la Chambre des communes avaient montré aujourd’hui leur attachement à une véritable égalité des chances pour tous les Canadiens et Canadiennes en soutenant son projet de loi d’initiative parlementaire sur l’équité salariale en deuxième lecture.

Malheureusement, le gouvernement conservateur a voté contre le projet de loi, ce qui démontre une fois de plus son opposition à l’équité salariale pour les femmes.

« Ce projet de loi traite de l’équité, a déclaré M. Ignatieff. Tous les Canadiens et Canadiennes, peu importe leur sexe, méritent l’égalité en milieu de travail et l’entière protection de leur gouvernement. Les conservateurs ne sont pas attachés à l’équité pour les femmes, comme ils l’ont montré en rejetant mon projet de loi et en coupant les vivres aux groupes féministes. »

Dans le budget de 2009, les conservateurs de Stephen Harper s’en sont pris aux droits des Canadiennes en portant atteinte à l’équité salariale. Le projet de loi de M. Ignatieff, soutenu par les députés de l’opposition lors d’un vote à la Chambre des communes ce soir, demande que des mesures rapides soient prises pour que les recommandations faites en 2004 par le Groupe de travail sur l’équité salariale soient mises en place rapidement. Citons notamment la création d’une nouvelle commission de l’équité salariale afin d’assurer l’équité dans la fonction publique fédérale, les sociétés d’État et les sociétés assujetties à la réglementation fédérale.

« Mon projet de loi a pour but de replacer l’équité salariale dans le domaine des droits de la personne, afin qu’elle ne soit pas à la merci de négociations. Il est regrettable que Stephen Harper et son caucus conservateur veuillent voler ce droit aux femmes, a déploré M. Ignatieff. »

La porte-parole libérale responsable de la Condition féminine, Anita Neville, a indiqué que malgré les efforts du Premier ministre pour renier l’équité salariale, les libéraux continueraient à se battre jusqu’à ce que le droit à un salaire égal pour un travail de valeur égale soit reconnu à toutes les personnes.

« Les libéraux veulent renforcer la voix des femmes afin qu’elles puissent jouir de plus d’égalité et de possibilités, tandis que Stephen Harper ne veut que faire taire ces voix », a-t-elle noté.

Un jour à peine après que les organisations vouées au développement international eurent été sommées de « se fermer la gueule » sous peine d’en subir les conséquences du gouvernement Harper, des groupes féministes ont payé hier le prix de leur opposition aux politiques du gouvernement : leur financement a été coupé.

« En coupant les fonds de groupes féministes qui fournissent des services aux femmes depuis des années, les conservateurs restent fidèles à leur habitude de pénaliser les organisations qui ne partagent pas leur idéologie, en particulier celles qui soutiennent le financement des droits liés à la reproduction », a conclu Mme Neville.

Join the conversation  

We have detected this as your most probable location.

To get better results Enter your postal code here